Construire avec vous la santé de demain.
07.11.19

Le jeûne est-il bénéfique pour votre santé ?

Nutrition

Le jeûne est une pratique qui consiste à se priver de nourriture (et souvent de boisson) pour une période donnée. Il existe différents types de jeûne, comme le jeûne partiel, le jeûne intermittent, le jeûne prolongé ou encore le jeûne total. Chacune de ces variantes possède ses propres spécificités, parfois dictées par des règles strictes (dans le cas des religions) ou plus souples (selon les courants de pensées). Mais une chose est sûre : le jeûne provoque un stress pour le corps. Explication des différents stades de jeûne et des effets sur l’organisme.    

Quels sont les différents stades du jeûne ? 

D’un point de vue médical, on considère que la période de jeûne commence à partir de la sixième heure après le dernier repas, même si l’organisme métabolise de façon habituelle durant la première journée de jeûne. Pendant ces premières 24 heures, le corps utilise le glucose sanguin ou le glycogène du foie comme sources d’énergies, jusqu’à épuisement des ressources.

Dès la deuxième journée – et jusqu’à 5 à 6 jours –, les sources de glucose sont principalement les acides aminés (molécules entrant dans la composition des protéines), et dans une moindre mesure le lactate (molécule de sel) et le glycérol (molécule d’alcool naturellement présente dans l’organisme).

Dès le cinquième ou sixième jour, le foie et les reins produisent des corps cétoniques, qui sont des substances issues de la dégradation des graisses dans l’organisme. Le cerveau utilise ces substances en lieu et place du glucose. Les corps cétoniques vont inhiber le centre de l’appétit et faire disparaitre la sensation de faim.  

Quels sont les dangers du jeûne ? 

Le jeûne est particulièrement dangereux pour les personnes malades ou ayant une santé fragile. Le corps est en effet déjà en état de stress, et le jeûne ne fait que renforcer cet état. L’organisme va consommer de la masse protéique, c’est-à-dire s’attaquer directement aux muscles de l’individu fragilisé. C’est pour cette raison que le jeûne est particulièrement néfaste pour les personnes minces, les femmes enceintes et les personnes âgées.

Si votre objectif est de maigrir, le jeûne n’est pas la solution. Certes, se priver d’alimentation va mécaniquement engendrer une perte de poids au début, mais l’organisme va mettre en place des stratégies de compensation, qui auront pour conséquence directe une reprise rapide de poids après la période de jeûne. Celle-ci pourra même être supérieure à celle précédant le jeûne.

D’un point de vue scientifique, aucune étude n’a pour le moment réussi à démontrer que le jeûne était bénéfique pour la santé, qu’il s’agisse de détoxifier l’organisme, de maîtriser son poids, de purifier ses organes ou encore mettre son corps au repos. Le corps produit naturellement de l’énergie, garde ce qui est bon et rejette ce qui est mauvais pour lui.      

Que faire si vous souhaitez entamer un jeûne ?

Si le jeûne n’apporte a priori aucun bénéfice évident sur la santé – voire peut même engendrer des effets néfastes sur l’organisme –, il pourrait à l’avenir être préconisé dans des situations spécifiques, comme par exemple dans le traitement du cancer par chimiothérapie. Quoiqu’il en soit, si vous souhaitez entamer une période de jeûne, consultez en premier lieu un spécialiste de la nutrition, qui vous guidera dans votre démarche. Nous vous rappelons que le service nutrition de l’Hôpital de La Tour se tient à votre entière disposition.