Construire avec vous la santé de demain.
13.05.19

Qu’est-ce que la plagiocéphalie et comment l’éviter ?

Pédiatrie
La plagiocéphalie désigne la déformation bénigne du crâne que l’on observe chez certains bébés. Il s’agit d’un aplatissement latéral ou postérieur souvent dû à la position du nouveau-né. Les conséquences ne sont généralement qu’esthétiques, mais elles peuvent s’avérer importantes : tête anormale, asymétrie du visage, bosse frontale, décalage des oreilles ou encore aspect asymétrique des yeux.

Comment arrive-t-on à une telle situation ?

Les études sur le phénomène ont montré que le temps passé sur le dos – en position supine – peut avoir une influence sur la déformation de la tête des bébés. Une corrélation entre l’absence de position sur le ventre pendant les phases d’éveils et l’apparition de la plagiocéphalie a aussi été observée.

L’utilisation excessive de matériel dans lequel le bébé repose sur le dos (siège-auto en dehors des heures de transport, longues périodes dans un babyrelax ou un transat, etc.) favorise l’appui de la tête sur une surface relativement ferme et engendre une aggravation du phénomène d’aplatissement. A noter que les garçons sont statistiquement plus touchés que les filles.

Comment prévenir l’apparition de la plagiocéphalie ?

Bien qu’il soit important de coucher l’enfant sur le dos pour prévenir les risques de mort subite du nourrisson, il est aussi primordial de veiller à ce que le nouveau-né ne reste pas des heures la tête posée sur une surface dure pendant l’éveil. Positionner au début son enfant à plat ventre sur le torse d’un parent peut l’aider à appréhender cette position pas toujours confortable.

Par la suite, installer régulièrement son enfant sur le ventre (sur un tapis par exemple) l’aidera à acquérir des capacités supplémentaires en renforçant les muscles supérieurs de son corps. Mettre devant son regard des jouets pour attirer son attention peut être une technique pour prolonger la période en position supine.

Limiter le temps passé dans des accessoires dans lesquels sa position évolue peu (siège-auto, écharpe de portage, etc.) et veiller à changer régulièrement ses points d’appuis permettent de prévenir la formation des aplatissements du crâne.

Pensez aussi à modifier l’orientation du couchage du bébé, afin que celui-ci ne dorme pas toujours dans la même position. Son regard étant instinctivement porté vers le parent (lorsqu’il dort dans la même chambre) ou vers une source lumineuse, tournez son couchage pour faire varier la position de sa tête.

Quand faut-il consulter pour une plagiocéphalie ?

Si vous constatez l’apparition d’un aplatissement de la tête de votre enfant, parlez-en sans attendre à votre pédiatre. Le cas-échéant, il pourra vous proposer des séances de physiothérapie. Si les mesures physiothérapiques ne suffisent pas, sachez qu’il existe des traitements spécifiques que vous pouvez obtenir sur prescription médicale. Nous vous rappelons que les services de pédiatrie et de néonatologie de l’Hôpital de La Tour se tiennent à votre disposition.

Dr med. Roberta De Luca, spécialiste en pédiatrie, spéc. néonatologie, membre FMH, médecin cheffe, service de néonatologie