Construire avec vous la santé de demain.
16.09.19

Semaine mondiale de l’allaitement : conseil 1 – Les premiers jours de l’allaitement

Maternité

Dès le décollement du placenta qui suit la naissance, l’information est donnée à votre cerveau que la production de lait peut démarrer. Vos seins se sont préparés dès les premières semaines de la grossesse, et sont en attente de la lactation depuis la 16ème semaine de grossesse.


Quelle que soit la taille de vos seins, vous pourrez allaiter votre bébé. D’ailleurs, il est lui aussi programmé pour faire son travail de stimulation les premiers jours. C’est un vrai travail d’équipe qui se met alors en place, basé sur la confiance que vous avez la capacité de produire du lait et que votre bébé sait faire et est l’expert.


Plus bébé tète, plus vos seins se vident, plus vous produirez de lait. Laissez-vous guider par lui, l’idéal étant de le suivre dans son rythme, même si parfois les tétées vont s’enchaîner de manière frénétique, particulièrement en soirée ou sur la nuit. Effectivement, c’est la nuit que les hormones de la lactation (prolactine) font le mieux leur travail de fabrication du lait pour la journée qui va suivre. D’où l’importance de se mettre dans le rythme de bébé pour les tétées mais aussi pour se reposer quand celui-ci dort entre deux repas la journée. 


Jusqu’à ce que la montée laiteuse se mette en place autour du troisième jour, les quantités de lait que vous allez produire seront modérées, pour que l’estomac de bébé s’adapte en douceur. Le premier jour, il est gros comme une petite bille d’enfant et quelques gouttes de colostrum (premier lait très concentré) suffisent à le remplir. Les quantités vont progressivement augmenter, particulièrement après la montée laiteuse. 

 

L’équipe de la maternité de l'Hôpital de La Tour