Shaping tomorrow's health care with you.
News story

En première européenne, l’Hôpital de La Tour utilise la réalité augmentée pour la pose de prothèses totales de genou

Published on 21.06.21
COMMUNIQUÉ DE PRESSE - Le Dr Philippe Alves, chirurgien orthopédiste et spécialiste du genou, a, pour la première fois hors études précliniques, tiré profit du système NextAR™, qui allie réalité augmentée et intelligence artificielle pour offrir aux patients les meilleures chances de récupération possibles après la mise en place de prothèses du genou.

Le système NextAR™, développé par la société Medacta, est conçu comme une innovation de pointe dans l’assistance au chirurgien. Il se base sur un scanner préalable, à partir duquel les informations cruciales sont extraites pour créer un modèle 3D du genou et des guides préopératoires spécifiques à chaque patient. Le chirurgien, sur la base de ces informations, peut évaluer précisément l’anatomie du genou et ainsi planifier l’étendue des cartilages et de l’os abimé à retirer afin de déterminer le meilleur positionnement pour la prothèse.

Une plus grande personnalisation de la pose des prothèses

La technologie permet ainsi, sur la base des indications données par NextAR™, de planifier et d’exécuter la chirurgie prothétique du genou de manière toujours plus adaptée à l’anatomie de chaque patient. Le but est ainsi d’offrir à chaque patient une prise en charge qui puisse lui permettre d’oublier autant que possible qu’ils sont porteurs d’une prothèse.

« A l’Hôpital de La Tour, nous cherchons toujours à rester au plus près de l’innovation, au bénéfice de nos patients » déclare Rodolphe Eurin, directeur général de l’Hôpital de La Tour. « La démarche du Dr Alves s’inscrit dans cette logique en permettant à celles et ceux qui ont besoin d’une prothèse du genou de profiter d’une prise en charge de premier ordre, leur permettant un retour rapide à leurs activités normales. »

Un soutien visuel tout au long de l’opération

Lors de l’opération, le chirurgien porte une paire de lunettes de réalité augmentée, à travers lesquelles il est en mesure de consulter, tout en gardant la pleine vision du patient et du champ opératoire, toutes les informations nécessaires à la procédure. Le chirurgien est capable grâce au NextAR™ de faire des ajustements pendant l’opération, tout en se passant de matériel externe encombrant et invasif pour le patient. Il gagne en ergonomie, en précision et en efficacité.

A travers les lunettes, le chirurgien voit par exemple un diagramme montrant le positionnement optimal de la prothèse, ainsi que toutes les informations nécessaires pour affiner sa pose, basées sur les données recueillies avant l’opération. Deux capteurs positionnés au-dessus et au-dessous de l’articulation permettent de suivre le mouvement du fémur et du tibia de manière continue et précise, sur tout l’arc de mobilité du genou.

L’expertise du chirurgien reste centrale

La technologie vient en soutien des compétences du chirurgien et de son expertise. Le Dr Philippe Alves, fort d’une longue expérience et de centaines de chirurgies, est ainsi partie prenante à l’amélioration constante du système.

« L’utilisation de ces techniques de dernière génération nécessite que le chirurgien qui l’emploie ait une connaissance et une expérience solide du geste chirurgical » souligne le Dr Alves. « Ces nouvelles technologies ne prennent aucune décision : elles assistent le chirurgien dans la précision de son geste, à chaque étape. Leur utilisation doit être considérée comme un élément de plus pour obtenir un bon résultat. Elle s’inscrit dans la prise en charge globale et multidisciplinaire du patient, un point sur lequel l’Hôpital de La Tour cherche à exceller dans tous les domaines, et qui fait sa force. »

Suite à ce premier succès, la technologie a été utilisée pour la première fois, mardi 29 juin, par le PD Dr med. Alexandre Lädermann, chirurgien de l'épaule. Cette solution d'avenir s'impose ainsi comme un outil incontournable pour nos chirurgiens orthopédiques.

Lire le communiqué en PDF