Shaping tomorrow's health care with you.

Pancreatic cancer

Pancreatic cancer is caused by an alteration in the behavior and method of growth of pancreas cells.

We make a distinction between tumors that are non-cancerous (called benign*Mass of non-cancerous cells that develops locally without producing metastases.), precancerous*Mass of abnormal cells that can transform into cancer if not properly treated. and malignant*Mass of cancerous cells that can cause metastases if not properly treated. A malignant tumor is a group of cancerous cells that may extend beyond the tissue in which it developed and generate satellite tumors in other parts of the body ([metastasis*). As for precancerous tumors, they are called that because their growth is still controlled and does not produce metastases. However, they can become cancerous.

In the vast majority of cases, pancreatic cancer starts in the cells of the pancreatic canal, whose function is to transport pancreatic secretions to the digestive system. This type of cancer is called canal adenocarcinoma of the pancreas.

Symptômes du cancer du pancréas

Au début, il est rare que le cancer du pancréas provoque des symptômes. Lorsque ceux-ci deviennent apparents, la maladie en est le plus souvent à un stade avancé. Les principaux signes qui font penser à un cancer du pancréas sont :

  • une coloration jaunâtre soudaine de la peau et du blanc des yeux (jaunisse),
  • des urines foncées et/ou des diarrhées,
  • des douleurs abdominales diffuses formant une sorte de ceinture autour du dos,
  • des nausées et/ou des vomissements,
  • une perte d’appétit et de poids,
  • de la fatigue.

 

Causes du cancer du pancréas

L’origine de la maladie reste inconnue dans la plupart des cas. Une prédisposition génétique est en cause dans certains cas.

Facteurs de risque

Le principal paramètre associé au cancer du pancréas est le tabagisme, qui serait responsable de plus de 20 % des cas. Le risque augmente avec le nombre de cigarettes fumées et d’années de consommation.

Le diabète favoriserait également l’apparition de la maladie. En effet, le diabète*Maladie qui affecte la manière dont le corps régule le taux de sucre dans le sang. Il est dit de type 1 lorsqu’il est inné et de type lorsqu’il est acquis. trahit un dysfonctionnement de la réponse organique à l’insuline, une hormone sécrétée par le pancréas et dévolue à la régulation des taux de sucres dans le sang. Un tiers des personnes chez qui un cancer du pancréas est diagnostiqué présente un diabète.

Parmi les autres facteurs de risque, citons :

  • un âge avancé (plus de la moitié des personnes diagnostiquées ont dépassé le cap des 70 ans),
  • des antécédents familiaux (présence d’un cancer du pancréas chez un ou plusieurs proches parents),
  • une consommation excessive d’alcool,
  • une inflammation récurrente du pancréas (pancréatite chronique éventuellement due à l’alcool)
  • et une surcharge pondérale.

L’alimentation joue un rôle important. Une surconsommation de viande rouge et de produits riches en graisses est associée au cancer du pancréas, avec un risque majoré en cas de conjonction avec un excès de poids et un manque d’activité physique.

Traitements du cancer du pancréas

L’ablation chirurgicale de la tumeur et des tissus adjacents constitue le principal traitement du cancer du pancréas, avec, en complément, une chimiothérapie*Traitement médicamenteux qui agit contre les cellules cancéreuses. combinée à une radiothérapie*Traitement médical qui utilise les radiations pour détruire les cellules cancéreuses et bloquer leur capacité à se multiplier. (chimioradiothérapie).

Plusieurs paramètres, à savoir la taille, l’emplacement et le stade d’évolution de la maladie aident à déterminer s’il est possible d’enlever chirurgicalement ou non la tumeur. On distingue en effet trois types de tumeurs : résécables*Une tumeur est dite résécable lorsqu’elle peut être enlevée par chirurgie. À l’inverse, elle est dite non résécable lorsqu’il est impossible d’opérer par exemple lorsqu’elle est trop grosse ou qu’elle présente des métastases., à la limite de la résécabilité et non résécables.

En cas de cancer du pancréas très avancé, une chirurgie dite palliative est parfois envisageable ; son but est d’atténuer les symptômes douloureux en enlevant la partie résécable de la tumeur.

 

Évolution et complications possibles

Le risque principal est l’apparition de cellules cancéreuses en d’autres endroits du corps (métastases). Lorsque cette propagation se produit, elle touche surtout le foie, l’abdomen et les poumons.

On parle de cancer local lorsque la tumeur, originelle ou récidivante, ne s’est pas répandue au point qu’on ne puisse plus l’enlever.

Les chances de guérison sont évidemment les meilleures lorsque le cancer est diagnostiqué à un stade précoce et que la tumeur est par conséquent encore résécable.

Prévention du cancer du pancréas

Les recommandations médicales générales en matière de prévention de la santé valent pour le cancer du pancréas. Ce sont des conseils simples : manger sainement, s’abstenir de fumer, limiter sa consommation d’alcool et bouger suffisamment.

Chez les fumeurs, le risque de développer un cancer du pancréas diminue dès l’arrêt de la consommation de tabac. Et plus la période d’abstinence se prolonge, plus ce risque diminue.

Quand contacter le médecin ?

Les signes et symptômes suivants constituent potentiellement des indices d’un cancer du pancréas :

  • jaunissement soudain de la peau et des globes oculaires (jaunisse),
  • douleurs localisées dans la partie supérieure de l’abdomen ou le dos,
  • ballonnements, gaz, sensation d’avoir trop mangé après un repas léger, nausées et/ou vomissements,
  • diarrhée ou constipation, selles graisseuses et flottant à la surface de l’eau des toilettes,
  • perte de poids inexpliquée ou perte d’appétit, fatigue.

 

Prise en charge à l’Hôpital de la Tour

Le diagnostic du cancer du pancréas passe normalement par une échographie*Technique d’imagerie médicale employant les ultrasons et qui permet de « visualiser » l’intérieur du corps. et une IRM*Technique d'imagerie médicale permettant d'obtenir des vues en deux ou en trois dimensions de l'intérieur du corps., en complément à une endoscopie*Examen médical réalisé grâce à une sonde (endoscope) munie d’une caméra que l’on vient faire glisser dans la gorge jusque dans l’appareil digestif..

L’échographie permet de produire des clichés de certaines parties du corps grâce à des ondes sonores de haute fréquence. L’imagerie par résonance magnétique (IRM) fait appel à des ondes magnétiques et radioélectriques pour produire des images en 3D des organes ou des tissus.

Enfin, l’endoscopie permet de sonder le pancréas et les organes voisins grâce à une sonde souple (endoscope) munie d’une caméra et que le médecin fait glisser le long de la gorge jusque dans l’appareil digestif. Des analyses de sang peuvent également être effectuées.

Le chiffre

Every year in Switzerland, about 1300 new cases of pancreatic cancer are recorded, which represents about 3% of all cancers.

Le saviez-vous ?

The pancreas is a gland in the digestive system that is also a part of the endocrine system. Its main function is hormone production. It is a pear-shaped organ located behind the stomach. It secretes digestive juices and insulin, which regulates the level of glucose in the blood (glycemia).

Who should I see about these symptoms?

We recommend that you see the following health professional(s) :