Construire avec vous la santé de demain.

Soyez acteur de votre prise charge

Grâce à votre expérience et à une bonne communication avec les soignants, vous pouvez avoir un rôle actif dans votre prise en charge et dans la récupération de votre qualité de vie.


 

Vos interlocuteurs dans votre service de soins

Une fois votre accueil administratif finalisé, vous serez conduit à votre chambre. A votre arrivée, la carte du cadre de soins responsable du service vous sera remise.  En cas de difficulté ou d’insatisfaction à tout moment pendant votre hospitalisation, vous pouvez contacter cette personne qui mettra tout en œuvre pour trouver une solution qui vous convienne.

Au sein du service, vous serez pris en charge par une équipe multidisciplinaire qui est là pour répondre à vos questions et prendre avec vous les décisions concernant votre santé. Avec votre accord, ils peuvent intégrer vos proches dans ces discussions. Chaque personne porte un badge permettant de l'identifier dont voici la signification des couleurs: 

  • rouge : médecin
  • bleu: infirmier et infirmière
  • jaune: aide-soignant·e
  • violet: stagiaire
  • vert : physiothérapeute.

Parlez-nous

Dès votre arrivée, les soignants s’entretiennent avec vous pour connaître votre état de santé et vos besoins. Profitez de ce moment pour donner un maximum d’informations vous concernant. Votre participation permet de personnaliser votre projet de soins. Celui-ci est réévalué régulièrement. Les soignants respectent votre intimité, tout en veillant à votre confort et à votre sécurité. Les relations avec l’équipe soignante sont basées sur la confiance, l’écoute et le dialogue. En exprimant vos besoins et votre ressenti, mais aussi vos préférences et vos attentes, vous contribuez à la qualité de votre prise en charge. Grâce au dialogue et à une bonne compréhension de votre situation vous devenez un partenaire actif de votre prise en charge.

En particulier, pensez à nous communiquer: 

  • vos allergies (alimentaires, médicamenteuses et autres)
  • vos médicaments (prescrits ou en automédication).

Afin de garantir la continuité de vos soins, il est aussi important de nous transmettre :

  • le nom de votre médecin traitant et des différents spécialistes qui vous suivent
  • votre pharmacie habituelle. 

Donnez votre accord pour tout examen ou traitement médical

Sauf en cas d’urgence, aucun traitement ou examen n’est entrepris sans votre consentement libre et éclairé. Vous avez droit à un délai de réflexion avant de vous décider. Vous pouvez aussi revenir sur votre décision.

Afin de garantir que votre volonté sera respectée, en cas de perte de capacité de discernement ou de coma, vous pouvez rédiger des directives anticipées. Elles fixent à l’avance les mesures médicales que vous approuvez et celles que vous refusez. Elles permettent ainsi aux médecins d’agir en fonction de votre volonté et de décharger vos proches. Votre médecin traitant peut vous accompagner dans cette démarche si vous le souhaitez. 

Vous pouvez également désigner un représentant qui prendra les décisions vous concernant si vous êtes dans l'incapacité de le faire.

Sans directives anticipées ou désignation d'un représentant, en cas de nécessité, le médecin contactera vos proches selon un ordre légal déterminé afin de proposer un plan de traitement et d’obtenir un consentement éclairé. En cas d’urgence, il administrera les soins médicaux selon votre volonté présumée et vos intérêts. 

Aidez-nous à lutter contre la douleur

Lorsque vous avez mal, n'hésitez pas à en parler à votre équipe soignante. En effet, il existe aujourd'hui des moyens efficaces de soulager la douleur et sa bonne gestion favorise une meilleure récupération. De plus, l’absence de douleur contribue également à prévenir des complications post-opératoires. 

Nous vous invitons donc à signaler toute douleur au personnel soignant. Ainsi nous pourrons mettre en œuvre le meilleur moyen pour vous soulager.

Lavez-vous régulièrement les mains

A l’hôpital, vous êtes exposé à des microbes différents de ceux de votre environnement habituel, par ailleurs, il y a des risques que vous soyez plus fragile à cause de la maladie. Ainsi, afin de vous protéger, nous vous recommandons de vous laver régulièrement les mains. Vous avez à disposition dans votre chambre un flacon de solution hydroalcoolique à cet effet. 

N'oubliez pas de vous lavez les mains notamment : avant et après les repas, après être allé·e aux WC, après vous être mouché·e ou encore lorsque vous quittez ou revenez dans votre chambre après un examen par exemple. 

Apprenez la technique de l'hygiène des mains avec le gel hydroalcoolique