Construire avec vous la santé de demain.
Actualité

La radiologie ORL et maxillofaciale, une nouvelle offre de soins en radiologie à l'Hôpital de La Tour

Publié le 27.11.19

Depuis le 1er septembre dernier, le service de radiologie de l’Hôpital de La Tour s’est renforcé et a élargi son domaine de compétences, grâce à l’arrivée du Dr Salvatore Stefanelli, spécialiste FMH en radiologie et neuroradiologie diagnostique. Titulaire du diplôme en radiologie Tête et Cou délivré par la European Society of Head and Neck Radiology (ESHNR) et reconnu par la Société Suisse de Radiologie (SGR-SSR), il pratique des disciplines peu répandues au sein des établissements de santé privés romands, qui apportent par leur haut degré de spécialisation une réelle plus-value en matière de qualité des soins en radiologie. Rencontre avec le nouvel arrivant.

 
Docteur Stefanelli, pouvez-vous nous résumer votre parcours ?

Après avoir achevé ma formation initiale en 2008 à l’université de Bari, en Italie, j’ai rejoint les Hôpitaux Universitaires de Genève comme interne en radiologie. J’y ai fait le choix de me spécialiser davantage et suis devenu, dès la fin de mon internat, chef de clinique à l’unité de radiologie ORL et maxillo-faciale, toujours aux HUG, sous la supervision de la Pre Minerva Becker. En 2017, j’ai obtenu le diplôme de l’European Board of Head and Neck Radiology, puis en 2019, auprès du Pr Karl-Olof Lövblad, le titre de spécialiste FMH en neuroradiologie diagnostique. J’ai ensuite fait le choix de rejoindre l’Hôpital de La Tour.

 
Votre spécialité a un champ d’application assez large. Quelles pathologies sont concernées ?

En règle générale, toute affection de la tête et du cou, du névraxe et du système nerveux périphérique, ou même des cas relevant de la médecine dentaire, pour ne citer qu’une partie de ce que je traite.

 
De nombreuses spécialités médicales peuvent ainsi vous envoyer des patients ?

Absolument. Qu’il s’agisse d’examens à but diagnostique, de contrôle post-traitement et/ou post-opératoire ou encore de dépistage, mon activité couvre un large spectre. Je collabore avec des neurologues, des endocrinologues, des cliniciens et chirurgiens ORL et cervico-maxillo-faciaux, mais aussi avec des oncologues, radio-oncologues, internistes, ophtalmologues, dermatologues, cardiologues, nucléaristes... Je participe également à l’équipe de prise en charge des troubles de la déglutition et suis amené à collaborer avec la physiothérapie cardio-respiratoire et les logopédistes. Les médecins dentistes peuvent également me transférer des cas.

 
Pourquoi avez-vous choisi de rejoindre l’Hôpital de La Tour ?

C’était l’opportunité pour moi de rejoindre une équipe de radiologues dont j’ai toujours apprécié le haut degré de professionnalisme, mais également les qualités humaines. L’hôpital et son personnel médico-soignant sont reconnus largement pour leurs compétences et pour la qualité des soins. J’ai aussi été séduit par la possibilité de développer une activité privée tout en restant dans un milieu hospitalier, en collaboration professionnelle constante et constructive. Enfin, je suis également très sensible aux colloques multidisciplinaires proposés par l’Hôpital de La Tour. Pour moi il s’agit d’une plus-value importante et d’un réel indicateur de qualité.

 
De quelle manière comptez-vous développer votre activité à l’Hôpital de La Tour?

J’ai à cœur de renforcer la qualité déjà élevée de la radiologie, mais également de m’engager pour une formation professionnelle constante et de haut niveau. Je souhaite utiliser ma position pour garder un pied dans le milieu hospitalo-universitaire, afin de garantir au patient les meilleurs soins possibles.