Construire avec vous la santé de demain.
30.08.21

Vaccin COVID et grossesse : où en sommes-nous ?

Médecine fœto-maternelle

Situation en Suisse

Mise à jour de la semaine du 13 septembre 2021

L’OFSP a mis à jour cette semaine les recommandations pour la vaccination avec un vaccin à ARNm contre le COVID-19 chez la femme enceinte. La vaccination est désormais recommandée pour toutes les femmes enceintes à partir du 2ème trimestre. Elle est possible au cours du 1er trimestre et peut être effectuée à la demande de la patiente. Le consentement écrit de la patiente, de même qu’une prescription médicale, ne sont plus nécessaires.

Plus d'informations ici

Situation avant le 13 septembre 2021

Depuis notre dernier article sur le sujet en mai 2021, les recommandations pour la vaccination pendant la grossesse et l'allaitement ont évolué prudemment en Suisse. Si la vaccination reste recommandée dès le 2ème trimestre pour les femmes enceintes à risque (femmes atteintes d’une maladie chronique ou à haut risque d'exposition), elle est désormais possible pour toutes les femmes qui la souhaitent. La vaccination au 1er trimestre de la grossesse n’est pas recommandée en Suisse et le consentement écrit de la patiente, après entretien d'information par le gynécologue et/ou le médecin de famille, reste nécessaire. (OFSP, état au 21.07.2021)1

Situation dans le Monde

Les sociétés savantes de nos pays voisins et outre-Atlantique se positionnent plus fermement en faveur de la vaccination durant la grossesse. A l'aube d'une quatrième vague, qui s'annonce particulièrement dure pour les jeunes non vaccinés, les femmes enceintes représentent une population particulièrement vulnérable. En effet, elles ont non seulement un risque plus élevé de s'infecter par le SARS-Cov2, mais également de développer une forme sévère de la maladie.2,3 Aussi, nombreux experts recommandent vivement la vaccination à toutes les femmes enceintes, dès maintenant, à n'importe quel moment de la grossesse. Nos voisins français encouragent la vaccination la plus précoce possible, désormais possible dès le 1er trimestre, afin que la femme enceinte soit protégée dès le 2ème trimestre. (lien vidéo).

Ce que nous en pensons

Des recommandations différentes existent selon les pays et ceci engendre une confusion importante auprès de nos patientes, qui sont encore hésitantes à se faire vacciner durant la grossesse et l'allaitement. Alors que nous faisons face à l’apparition de variants plus virulents, nous pensons qu’il est urgent d’adapter nos recommandations et de transmettre des messages clairs tant à nos patientes qu'aux professionnels de la santé. Les données récemment publiées sur les vaccins à ARNm durant la grossesse montrent, encore une fois, aucune augmentation du taux de fausses couches, de prématurité ou de complications obstétricales.4,5,6 En parallèle, les études confirment qu'une infection sévère à SARS-Cov2 durant la grossesse augmente le risque de prématurité et de complications néonatales.7,8 Aussi, il faut continuer à activement informer nos patientes du risque potentiel d’une infection COVID sur leur santé et sur celle de leur fœtus et leur proposer, à toutes, une vaccination qu’elles auront le choix d’accepter.

Dr med., MSc Agnès DitisheimPD Dr med. Nicole Jastrow MeyerDre Romaine Robyr

Références

1.    https://www.bag.admin.ch/dam/bag/fr/dokumente/mt/k-und-i/aktuelle-ausbrueche-pandemien/2019-nCoV/impfempfehlung-covid -19.pdf.download.pdf/Recommandations%20de%20vaccination%20avec%20des%20vaccins%20à%20ARNm%20contre%20le%20COVID-19.pdf
2.    Lokken EM et al., AJOG 2021 doi: 10.1016/j.ajog.2021.02.011.Epub 2021 Feb 16.
3.    Allotey J et al. BMJ 2020, doi:  10.1136/bmj.m3320
4.    Blakeway H et al. AJOG 2021, DOI:https://doi.org/10.1016/j.ajog.2021.08.007
5.    Trostle ME et al. AJOG MFM 2021, https://doi.org/10.1016/j.ajogmf.2021.100464
6.    Shimabukuro TT et al. N Engl J Med 2021;384:2273-82. DOI:10.1056/NEJMoa2104983
7.    Ciapponi A. et al, PLoS One 2021, DOI: 10.1371/journal.pone.0253974
8.    Chinn J, et al. JAMA Netw Open. 2021 Aug 2;4(8):e2120456. doi: 10.1001/jamanetworkopen.2021.20456. 
 

Lien vidéo

Le gynécologue Yves Ville appelle les femmes enceintes à se faire vacciner "le plus tôt possible, dès le premier trimestre", BFM TV