Construire avec vous la santé de demain.
Actualité

COVID-19, deuxième vague : message de Rodolphe Eurin, CEO

Publié le 02.11.20

Chères toutes, chers tous,

La première vague avait testé notre réactivité, notre capacité à allier nos forces entre nous tous, médecins, administration, public, privé, pour déployer un effort commun. Au milieu des tourments qu’elle avait causé, elle avait mis au grand jour l’héroïsme de nos soignants, le rassemblement général illustré par de fantastiques élans de solidarité, et la force presque inattendue de notre capacité à nous adapter. 

Cet été nous aurait presque fait oublier le Covid. Nous avons pu pour beaucoup prendre des vacances bien méritées, qui semblaient sonner la fin de la bataille. Un répit de courte durée comme nous le savons. 

Cette deuxième vague qui nous paraissait encore être un mythe il n’y a que quelques semaines est bien là. Aujourd’hui, c’est notre résilience qui est mise à l’épreuve, notre faculté à rebondir et à remettre en application ce que nous avons appris il y a quelques mois, en mieux. L’unité et l’héroïsme ne suffisent plus, il s’agit maintenant d’être à la fois stratèges et fédérateurs car c’est notre efficience au combat et notre capacité à rester motivés qui feront la différence cette fois.

 La coordination à l’échelle cantonale entre les HUG et les cliniques privées s’est mise en place il y a plusieurs jours déjà, dans un esprit collégial, constructif et soucieux d’entreprendre tout ce qui est possible pour assurer un système de soins fort sur le canton de Genève pendant les semaines à venir. L’Hôpital de La Tour est disposé à se montrer aussi réactif qu’au printemps pour assurer la sécurité des soins à la population qui nous entoure. Ainsi, nous avons ouvert en moins de 48 heures une nouvelle unité de médecine interne et allons ouvrir une unité supplémentaire la semaine prochaine. Nous avons aussi mis à disposition deux salles opératoires par jour pour les cas urgents de l’hôpital cantonal et avons augmenté notre capacité d'accueil aux soins intensifs et aux soins intermédiaires.  Nous nous adapterons au jour le jour pour faire face au besoin de capacité supplémentaire. 

Bien entendu, la sécurité de nos patients reste une priorité absolue. Tous les patients sont dépistés avant une hospitalisation, et les opérations des patients positifs au Covid sont reportées. 

L’engagement que je vois s’exprimer tous les jours à l’Hôpital de La Tour envers nos patients, la flexibilité dont font preuve nos équipes au seuil de cette deuxième vague, continuent d’alimenter ma fierté à diriger cette fantastique institution.

Rodolphe Eurin, CEO