Construire avec vous la santé de demain.

Céphalées-Migraine

Le mal de tête (ou « céphalée ») est un des motifs les plus fréquents de consultation auprès des médecins généralistes, qu'il s'agisse d'un mal de tête aigu et inquiétant, ou de douleurs de tête répétées retentissant sur la qualité de vie. On estime pourtant qu'un migraineux sur quatre n'est pas diagnostiqué. L’intensité de la céphalée n’est pas forcément liée à la gravité de la situation.

Quand se diriger vers un service d'urgence ?

Une céphalée d’installation récente, tout particulièrement si le début est brutal, voire explosif, ou s'il existe un déficit neurologique, doit faire se diriger vers une consultation ou un service d’urgence.
 

Quand voir son médecin traitant ?

Dans la majorité des cas, il s’agit de céphalées qui se répètent à intervalles réguliers, avec un retour à la normalité entre chaque crise, donnant une fausse apparence de banalité. Il est impératif que le diagnostic soit bien posé, dans le cadre d’une consultation qui devra être dédiée uniquement à ce problème. Il faut par ailleurs éviter les auto-médications qui parfois contribuent à rendre les maux de tête chroniques ou rebelles aux traitements standards.

Quand demander l'avis du spécialiste ou d'une consultation Céphalées-Migraine?

  • difficultés à préciser le diagnostic de la ou des céphalées
  • céphalée atypique ou nouvellement apparue
  • céphalées chroniques quotidiennes (plus de 15 jours par mois)
  • difficultés thérapeutiques
  • échec de 2 traitements de crise chez un migraineux
  • aide au choix d’un traitement de fond chez un migraineux
  • dans certaines formes rares de céphalées, comme l'Algie vasculaire   de la face, l'hémicrânia continua, la névralgie essentielle du trijumeau, la névralgie d'Arnold, le céphalées post-traumatiques

Le temps du diagnostic est standardisé, s’appuyant la première fois sur un interrogatoire minutieux et un examen clinique complet. La tenue d’un « journal de céphalées » est essentiel pour la confirmation du diagnostic et le suivi des stratégies thérapeutiques.
 

L'objectif des traitements

  • Le contrôle des symptômes au moment des crises : le traitement de crise se doit d'être efficace en moins de deux heures, sans effets indésirables, et doit permettre la reprise des activités .
  • L'espacement des épisodes douloureux, afin de diminuer l'impact global des maux de tête sur la vie quotidienne.

Les traitements sont choisis en tenant compte de chaque individu, des différents facteurs qui peuvent aggraver ou potentialiser les céphalées. Les stratégies peuvent comporter des traitements médicamenteux et/ou des techniques non médicamenteuses. La collaboration du patient est essentielle ; la poursuite de la prise en charge, une fois amorcée, est confiée au médecin traitant.