Construire avec vous la santé de demain.
19.08.21

Acupuncture et médecines douces pour faciliter l’accouchement

Maternité
La maternité de l’Hôpital de La Tour étend ses prestations pour le bien-être des futures mères. L’acupuncture y est pratiquée par deux sages-femmes depuis ce printemps.

«Les patientes qui ont bénéficié de séances d’acupuncture pour la préparation à l’accouchement étaient très contentes : le travail d’accouchement a été rapide, le temps de poussée également. Elles disent avoir éprouvé un grand état de bien-être et de relaxation. Ainsi, elles gardent en mémoire un vécu de leur accouchement très positif.» Camille Bouiller, l’une des sages-femmes formées à l’acupuncture à la maternité de l’Hôpital de La Tour, se réjouit des résultats de cette technique délivrée depuis ce printemps.

Plusieurs autres médecines alternatives sont par ailleurs proposées aux patientes de la maternité: hypnose, réflexologie plantaire et ostéopathie. Au même titre que l’acupuncture, ces médecines douces participent à soulager les maux de la grossesse, période pendant laquelle beaucoup de médicaments sont proscrits. Lors de l’accouchement, elles peuvent représenter une alternative à la péridurale pour les patientes qui n’en souhaitent pas. 

Deux sages-femmes formées à l’acupuncture
Jusque-là pratiquée ponctuellement, l’acupuncture va se développer ces prochains mois à la maternité : deux sages-femmes ont été spécialement formées pour cela. Cette pratique, qui consiste à stimuler des points précis du corps à l’aide d’aiguilles en suivant les méridiens, est décidée en collaboration avec le gynécologue et la patiente. Toutes les femmes peuvent en bénéficier, l’acupuncture ne connaissant pas de contre-indication.

Une préparation à l’accouchement en acupuncture peut être proposée à partir de la 36ème semaine de grossesse. Une séance dure entre 30 et 45 minutes, et chaque séance supplémentaire est décidée selon l’évolution de la situation. A travers cette préparation, les futures mères peuvent ainsi faire connaissance avec les sages-femmes et visiter les lieux. «Nous cherchons à créer un cadre de sécurité, une relation de confiance avec les futures mères, afin qu’elles vivent au mieux leur accouchement», explique Camille Bouiller.

L’acupuncture, bénéfique à chaque étape de l’accouchement
L’acupuncture peut apporter un soulagement pendant la grossesse, mais aussi avant, pendant et après l’accouchement. En effet, elle participe à atténuer les maux de la grossesse tels que nausées, douleurs de dos ou troubles du sommeil. Avant l’accouchement, l’acupuncture permet de préparer le col de l’utérus et le périnée, d’induire des contractions, mais aussi d’aider à gérer son état émotionnel.

En salle d’accouchement, la pratique de l’acupuncture contribue à la dynamique des contractions utérines, à la dilatation du col de l’utérus ou à favoriser la bonne présentation et descente du bébé. Egalement utile pour la gestion de la douleur, l’acupuncture peut ainsi constituer une alternative à la péridurale. Cette médecine douce est également appropriée après l’accouchement, pour apaiser d’éventuelles douleurs, améliorer la circulation énergétique et stimuler la production de lait pour les mères allaitant leur enfant.

Pour toute question ou renseignement complémentaire, vous pouvez nous contacter par e-mail: maternite@latour.ch