Prendre soin de vous comme si c'était nous.
17.03.22

Mal de dos, cervicalgie, dorsalgie, lombalgie, lumbago, sciatique, quelles sont les différences ?

Sport
Les différents maux de dos sont classés en fonction de leur localisation au niveau de la colonne vertébrale : cervicalgie pour la nuque, dorsalgie pour le haut du dos et lombalgie pour le bas du dos. En plus de cette classification, on différencie les maux de dos spécifiques (cancer, traumatiques, infection, problèmes rhumatologiques ou neurologiques) des maux de dos non spécifiques (pas de cause claire des douleurs mais bon pronostic). Le diagnostic est posé par un médecin.

Qu’en est-il des autres phrases que l’on entend souvent telles que « j’ai une sciatique », « j’ai un gros lumbago », « j’ai une hernie » et qui ne sont pas dans les catégories ci-dessus ? Définition. 

 

La sciatique
Cette forme de mal de dos est due à une irritation ou à une compression de la racine du nerf sciatique. Ce dernier innerve l’arrière de la jambe et est le plus long et le plus épais du corps humain.
Des causes possibles de compression de ce nerf sont la hernie discale (saillie anormale d’une partie d’un disque intervertébral de la colonne) ou encore une inflammation au niveau des facettes articulaires (minces articulations impliquées dans la rotation de la colonne vertébrale). 
Les conséquences d’une compression du nerf sciatique sont multiples et peuvent être graves telles qu’une perte de sensibilité superficielle et/ou profonde et/ou perte de force musculaire. En principe, cela ne touche qu'un seul côté du corps. En plus de cela, des douleurs dans le bas du dos sont ressenties et irradient dans l’arrière de la jambe et jusqu’aux orteils (douleurs lancinantes, faisant penser à une décharge électrique). Elles ont tendance à augmenter en cas d’effort physique, par exemple lorsque la personne soulève un objet lourd, ou parfois tout simplement lorsqu’elle tousse ou éternue. 
En fonction des symptômes, le traitement sera différent : si des pertes de force et de sensibilité sont présentes, un traitement chirurgical sera potentiellement proposé. A l’inverse, si le seul symptôme est la douleur, un traitement médicamenteux antalgique et/ou anti-inflammatoire ainsi que de la physiothérapie seront prescrits. Dans ces cas-là, le problème peut se résoudre spontanément avec le temps (plusieurs mois). 

 

La pseudo-sciatalgie
Diagnostic moins grave que la sciatique, la pseudo-sciatalgie diffère sur plusieurs points : 

  • Douleurs localisées dans le bas du dos et irradiant dans la fesse mais ne descendant pas en-dessous du genou.
  • Pas d’atteinte de force ou de sensibilité.

Le pronostic est bon avec une amélioration spontanée des symptômes douloureux avec le temps et de la physiothérapie. L’important est de rester actif dans ce genre de situation. 

 

La lombalgie
La lombalgie est un terme général pouvant englober différents diagnostics. On parle souvent de lombalgie commune non spécifique pour décrire les maux de dos qui persistent depuis longtemps (>3 mois) et pour lesquels aucune explication claire et précise n’a été trouvée. Les facteurs psychologiques et sociaux sont à prendre en compte dans la persistance de ces douleurs. Ces dernières sont susceptibles de provoquer une limitation de la capacité de mouvement parfois importante, avec des difficultés dans les activités de la vie quotidienne.
La lombalgie commune non spécifique peut faire peur mais cela reste cependant un événement banal, puisque quatre personnes sur cinq en souffriront au moins une fois au cours de leur vie. Cela peut durer plusieurs semaines et disparaître spontanément. Le terme de « lumbago » est souvent utilisé pour vulgariser cette crise aigüe de lombalgie. Il n’y a pas d’explication claire du pourquoi un lumbago apparaît. Ce que l’on sait c’est que les muscles se contractent, entraînant la sensation de « dos bloqué ».

Le traitement proposé sera essentiellement de la physiothérapie et de la reprise progressive d’activité. Cela peut prendre quelques semaines avant de récupérer un dos fonctionnel. Au-delà de 3 mois, on parle de lombalgie chronique nécessitant une prise en charge plus globale de sa propre santé. 

Les équipes du centre de physiothérapie du Swiss Olympic Medical Center de La Tour ont développé un programme de rééducation interdisciplinaire pour traiter la lombalgie chronique, MyBack. Axé sur l’activité physique et l’éducation thérapeutique, ce programme en groupe s’adresse aux personnes atteintes par cette pathologie et propose une approche globale et interdisciplinaire afin d’aider le patient à mieux gérer ses douleurs au quotidien.

 

Pour en savoir plus sur ce programme 
 

Nous vous rappelons également que les spécialistes du centre de médecine du sport l’Hôpital de La Tour  se tiennent à votre disposition si vous souhaitez être pris en charge pour une de ces pathologies.